L'autonomisation des femmes

Notre travail en Europe et au Népal pour l'autonomisation des femmes

! Au Yearley Trust- L'autonomisation des femmes – est au cœur de tout ce que nous faisons! Nous avons également constaté que l'un des meilleurs moyens de faire passer le message aux filles est le sport.. Nous incluons également une formation sur l'égalité des chances dans tous nos programmes éducatifs dans les zones rurales du Népal..

! Le Trust a récemment enregistré un association caritative française Qui va, dirigé par Doriana Dimitrova – Garenne, se spécialiser dans la promotion des droits des femmes au travail et à l’éducation.

! En plus de créer une coopérative de femmesCoopérative de Wemen à Nalang pour apporter un revenu aux femmes.

! Nous tenons également:

LE PRIX ANNUEL YEARLEY-DIMITROVA WARREN POUR UN TRAVAIL EXCEPTIONNEL DANS LA PROMOTION DES DROITS DES FEMMES AU NÉPAL

 

! La culture sur l'autonomisation des femmes par le sport au Népal

Le Népal est encore une société très patriarcale et il est difficile pour les générations plus âgées de comprendre l'égalité des femmes et des filles.. La génération plus âgée a également du mal à comprendre que le sport peut être important pour le bien-être des enfants et beaucoup pensent qu'il ne s'agit que d'une distraction pendant les cours et qu'on ne peut pas faire de sport tout en obtenant de bonnes notes à l'école..

! L'autonomisation par le sport à la NMA

Il est intéressant de noter que le taux de fréquentation déjà bon de la NMA s'est encore amélioré lorsqu'ils ont introduit le sport dans 2014. Cette attitude progressiste de la communauté de Nalang à cet égard, et l'importance de l'éducation et de l'égalité pour les filles est la principale raison pour laquelle nous établissons notre base au C'est la Model Academy. Nous avons par ailleurs établi Le centre d'excellence Yearley Trust là pour offrir une formation aux personnes des communautés rurales du Népal .

Si les filles croient à l'égalité des droits, ils rapporteront cela à leur famille et les éduqueront, et bien sûr, ce sont aussi les mères du futur, donc, avec le temps, ils veilleront également à ce que leurs enfants croient également en l'égalité.

Autonomisation des femmes grâce au sport au Népal

Nous avons choisi le volley-ball, comme sport majeur, parce que partout où vous allez dans la campagne népalaise, chaque parcelle de terrain plat possède une forme de filet de volley-ball primitif. Le volley-ball est une obsession nationale.

Kopila Upreti dispose déjà d'un programme éprouvé de travail avec les élèves d'une école rurale, qui a fait ses preuves et qui a fait ses preuves. Ce programme se poursuivra et sera complété par une série de cours résidentiels à Le Centre d'excellence Yearley Trust. Là autour 10 à 12 les enseignants accompagnés de quelques-uns de leurs élèves plus âgés recevront un encadrement en volley-ball ainsi qu'une formation sur la meilleure façon d'éduquer les élèves de leurs écoles respectives sur les droits des filles..

Le Trust est fier de travailler également au Népal avec Volleyball4Life pour autonomiser les femmes et Kopila dirigera les deux programmes.

Discussions sur l’autonomisation des femmes et l’égalité

Santoshi Shrestha promouvra l'autonomisation et l'égalité à travers une série de visites scolaires et de conférences dans les écoles rurales de tout le Népal.. Sa médaille d'or attire beaucoup l'attention des élèves qui veulent tous la voir et la toucher si possible.. Elle animera également des ateliers au Centre d'excellence pour les enseignants sur la façon de promouvoir l'égalité.. Elle est une personnalité médiatique très populaire et profitera de chaque opportunité pour promouvoir l'autonomisation dans ses diverses interviews.. Santoshi est aussi, aux côtés de Doriana Dimitrova-Warren, l'organisateur du prix Yearley-Dimitrova pour la promotion des droits des femmes

Vous pouvez aider Kopila et Santoshi à promouvoir l'égalité. Votre don de seulement 4 £ par mois les aidera à proposer un programme d'autonomisation par le sport aux filles des zones rurales du Népal..

Donne maintenant

En aidant nos experts à donner du pouvoir à une seule fille, vous pouvez contribuer à changer toute une génération..

Au Trust, nous menons de nombreuses campagnes pour l'autonomisation des femmes et des filles par d'autres moyens et cela constituera un élément important de l'éducation des gens à travers notre Cliniques de bien-être et ateliers.

  • "Changez la vie d'une fille et vous changerez toute une génération"

Kopila Uprety, responsable du développement du sport du Yearley Trust, sur l'autonomisation des femmes grâce au sport au Népal

Le Centre d'excellence Yearley Trust

jeux olympiques 2021

Les salauds résistent
Agente du programme sportif, La fiducie Yearley

Kopila elle-même a dû surmonter ses préjugés pour pouvoir jouer au volley-ball lorsqu'elle était jeune., car les filles n'étaient pas du tout autorisées à faire du sport. Elle a maintenant 17 années derrière son dos pour représenter le Népal au niveau international du volleyball.

”Changez la vie d'une fille et vous changerez toute une génération. Quand j'ai décidé de quitter ma maison, ma mère, frères et sœurs, Je ne connaissais rien à l'autonomisation. J'ai juste choisi de quitter une situation qui m'a été destructrice. Sans plan, but, argent ou réseau. A cette époque, je n'étais conscient que d'une chose: si je restais, Je mourrais.

lire l'intégralité de l'interview ici

Kopila Upreti volley-ball de formation des jeunes femmes Népal
Santoshi Shrestha
Agente du programme sportif, La fiducie Yearley

« La réussite n’est pas seulement le succès »

Santoshi est la première athlète féminine médaillée d'or internationale du Népal en athlétisme. Elle est diplômée en santé publique. Elle vient de terminer étudier pour deux masters différents, tout en s'entraînant pour de nombreuses compétitions. Après une introduction par le Trust, elle a désormais le même entraîneur que plusieurs détenteurs de records du monde et est reconnue comme une athlète d'élite sur la scène mondiale,

”Comme je sais que s'il y a un besoin, il y a un moyen. Je me souviens encore de ces jours où je n'avais aucune idée de la vie, carrière, but, destination, y compris la course à pied. Je savais juste que je devrais étudier, tâches ménagères et devrait être une bonne fille avec de bonnes habitudes. Ceux-ci étaient connus de mon tuteur, parents et de mes professeurs. Mais je ne savais pas qu'il y a beaucoup de choses que nous devrions savoir et nous saurons une infinité de choses dans la vie..

lire l'intégralité de l'interview ici

Santoshi Sreshta running champion empowering women